Infrastructures

  • La station de pompage de la Liez, d’une capacité de 350 m3/h, pouvant pomper les eaux soit du lac de la Mouche soit du lac de la Liez

  • La station de pompage de Charmes, d’une capacité de 350 m3/h, pouvant pomper uniquement les eaux du lac de Charmes

  • L’usine de traitement de Champigny-lès-Langres, d’une capacité de production de 6 500 m3/j, qui recueille les eaux brutes des lacs de la Mouche, de la Liez et de Charmes. Chaîne de traitement : coagulation/floculation, décantation, filtration sur sable, ozonation, filtration sur charbon actif, chloration.

  • L’usine de traitement de Rolampont, d’une capacité de production de 1 000 m3/j, qui recueille les eaux des 3 forages de Rolampont. Chaîne de traitement : déferrisation/démanganisation, chloration.

  • Le réservoir de stockage d’eau potable de Langres, capacité 3 000 m3, altitude 470 mètres NGF.

  • Le réservoir de stockage d’eau potable de Dampierre/Chanteroy, capacité 1 000 m3, altitude 485 mètres NGF.

plan.png
  • La station de surpression de Langres, servant à maintenir la pression dans la branche Sud-Ouest de transport (alimentation de Langres, Saints-Geosmes, Flagey, et le secteur du lac de la Vingeanne).

  • La rechloration de Torcenay : sert à maintenir un résiduel de chlore acceptable sur la branche Sud-Est de transport.

  • La rechloration de Frécourt : sert à maintenir un résiduel de chlore acceptable sur la branche Nord de transport.

  • Les 200 km de réseau de transport d’eau potable, principalement en fonte ductile, de diamètre variant entre 80 et 350 mm.

Station de surpression
press to zoom
Ozoneur
press to zoom
Pompage des eaux brutes
press to zoom
Synoptique de traitement
press to zoom
Filtres à sable
press to zoom
Eau potable
press to zoom
1/1